Unité Pastorale St François Mons-Est

Méditation 4ème dimanche du temps ordinaire B – 31 janvier 2021

« On était frappé par son enseignement »

Jésus parle « en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes ». Les scribes font leur métier de professionnels de la religion. Ils commentent les Ecritures. Sans doute d’un peu loin, sans s’engager. Jésus, lui, n’a aucun titre officiel. Il n’est pas scribe, ni chef de synagogue, ni prêtre du temple. Mais sa parole porte et touche. Il passe tout entier dans sa parole. Et, du coup, cette parole remue les cœurs, elle suscite le désir de prendre des chemins de vie. Cette parole est tout entière Évangile, Bonne Nouvelle. Ce n’est pas un sermon, un discours religieux, c’est une parole de vie. La parole de Jésus est simple, elle est profondément humaine et c’est pour cela qu’elle est divine.

Aujourd’hui, alors que tant de choses sont bouleversées, les avis vont dans tous les sens. Sur les réseaux sociaux, on dit tout et son contraire. Même les experts se contredisent. Et il y a aussi les mots de haine, des mots qui tuent. Oui, beaucoup de paroles … et bien trop peu de paroles de vie.

Que de paroles creuses, même des paroles religieuses et trop peu de paroles fortes.

Que de paroles autoritaires qui dictent le permis et le défendu et trop peu de paroles qui font autorité.

Que de paroles mensongères alors que nous avons tellement soif de vérité.

Lorsque nous rencontrons Jésus, nous trouvons un Maître de Vie dont la parole et toute la vie nous élèvent. Ecoutons-le et suivons-le tout au long de l’évangile de Marc que nous lisons cette année. Et puis, habités par cette Parole, partageons-la pour partager la vie.

Paul Scolas

close

Abonnez vous
à la Newsletter de l'UPSF
en complétant ce formulaire