Unité Pastorale St François Mons-Est

Méditation 3ème dimanche du temps ordinaire B – 24 janvier 2021

Dimanche de la Parole
Ce troisième dimanche du Temps ordinaire est riche en couleurs à trois titres. À la demande du Service diocésain des vocations, continuons de supplier le Seigneur afin qu’il suscite tant d’hommes et de femmes sur le champ de son Fils, envoyé en mission depuis le dimanche dernier. Oui, « la moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. »

Liturgiquement, ce même dimanche, ainsi que l’indique le thème, est celui de la prière pour l’unité des Chrétiens et de l’invitation à méditer sur la parole que Dieu ne se lasse pas d’adresser aux hommes pour qu’ils se l’approprient. Ça peut paraître trop pour un seul jour mais ça vaut la peine en raison du fil rouge reliant tous ces thèmes.

Il vous souviendra en effet que, juste après son baptême dans les eaux du Jourdain, quand son Père nous le présentait comme son Fils bien-aimé et authentifiait sa mission dans le monde, Jésus avait besoin de collaborateurs. Ceux qui, en tant que disciples, avaient à demeurer avec lui pour la même cause : propager la Bonne Nouvelle au rythme de : « Me voici, Seigneur, je viens pour faire ta volonté. » (Ps. 37).

En parlant du dimanche de la Parole de Dieu et de l’Unité qui en découle selon la grande prière de Jésus  » Que tous soient un  » (Jn 17), il y a au départ le travail de Saint Jérôme. Connu dans l’histoire de l’Eglise comme grand traducteur de la Bible, livre contenant les saintes écritures sous l’inspiration de l’Esprit divin, il mourut le 30 septembre 420.  Le jour anniversaire de sa mort, soit le 30 septembre 2019, notre Pape François a voulu l’honorer. Il a institué depuis un dimanche de la Parole de Dieu. Un dimanche solennel consacré à la célébration, à la réflexion et à la proclamation de la Parole de Dieu afin de permettre à chaque chrétien de vivre un rapport décisif avec cette parole de vie moyennant une libre adhésion. C’est ici l’occasion de rappeler que ladite parole avait été consignée par écrit sous l’inspiration divine. La sainte tradition a vu qu’elle avait été  confiée intégralement par le Christ Seigneur aux apôtres pour que ceux-ci, illuminés par  l’Esprit de vérité, en la prêchant, la gardent, l’exposent et la répandent avec fidélité. C’est cette fidélité qui lui donne son efficacité de l’ancien au nouveau Testament. Nous l’avons vu avec Jonas à Ninive. Toute la population était renversée en l’écoutant. Du plus petit au plus grand, ils s’étaient convertis. Et pourquoi pas nous aujourd’hui?  Écoutons l’apôtre Paul. Il nous dit que ce monde, avec tout ce qui nous séduit et nous distrait de l’essentiel, est passager et donc, trompeur. A l’exemple des premiers disciples : André et son frère Simon-Pierre, de Jacques et son frère Jean, vivons en ce monde sans être du monde. Suivons la voix du Christ qui nous appelle. Il nous appelle à faire l’unité. Unité autour de sa parole. La seule qui fait de nous une Communauté de frères et de sœurs, enfants du même Père tel que nous le prions en chaque eucharistie dominicale. 

Abbé Jean de Dieu Muinisaka

 

« Seigneur, enseigne-moi tes voies,
Fais-moi connaître ta route.
Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi,
Car tu es le Dieu qui me sauve. »  (Ps 24)

close

Abonnez vous
à la Newsletter de l'UPSF
en complétant ce formulaire