Méditations hebdomadaires

Méditation du 4ème dimanche de l’Avent B – 20 décembre 2020

Une fois qu’il a établi son palais dans sa nouvelle capitale, Jérusalem, le roi David songe à y installer le Seigneur dans un temple somptueux. Ainsi, le Seigneur et David règneront ensemble depuis Jérusalem et son temple.

Mais Dieu ne voit pas les choses de cette façon. Ce ne sont pas les humains, ce n’est pas le roi David, qui construisent un palais pour Dieu, c’est Dieu qui vient lui-même habiter chez les hommes. C’est lui qui leur construit une maison. Et cette maison, elle est faite de pierres vivantes. Le vrai temple de Dieu, c’est son peuple, ce peuple avec lequel il a cheminé sous la tente.

Des siècles plus tard, Dieu choisit de venir habiter chez les humains au point de prendre, en son Fils, leur condition. Il envoie d’abord son ange dans le temple auprès du prêtre Zacharie. Mais là, c’est l’échec (au moins provisoire !). Et Gabriel s’envole bien loin de la capitale et bien loin du temple. Il entre chez une simple jeune-fille sans grade dont on nous dit juste le nom : Marie. Et il la salue comme on salue les princesses et même beaucoup mieux : « Réjouis-toi, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi ». Non seulement, le Seigneur est avec toi, mais la puissance (sa dunamis en grec) de son Esprit te prendra sous son ombre. Tu vas devenir la maison de celui qu’on appellera Fils de Dieu. Ainsi s’accomplit la promesse faite à David de lui susciter une descendance. Avec ce Fils, le Règne de Dieu, ce règne de justice et de paix tant attendu par le peuple des pauvres, vient enfin. C’est un règne sans capitale glorieuse, sans temple majestueux. Il commence dans le corps de Marie et se poursuit dans une étable et plus tard sur les routes et enfin sur une croix. Et ceux qui reconnaîtront ce Fils de David, ce sont les humbles : Marie, Joseph, des bergers et quelques mages venus de l’étranger …

Marie est la première en chemin, chantons-nous. Nous aussi, Dieu nous salue : Réjouis-toi, tu es comblé de grâces, le Seigneur est avec toi ! Sur nous aussi repose son Esprit, c’est le sens du baptême et de la confirmation. Et il suffit que nous disions oui pour que Dieu vienne faire en nous sa maison, sa demeure. Et, précédés par Marie et avec elle, nous pouvons le porter au monde.

Abbé Paul Scolas

Prions Marie

Remplis ma bouche, ô Marie, de la grâce de ta douceur.
Éclaire mon intelligence, toi qui as été comblée de la faveur de Dieu.

Alors ma langue et mes lèvres chanteront allègrement tes louanges
et plus particulièrement la salutation angélique,
annonciatrice du salut du monde,
remède et protection de tous les hommes.

Daigne donc accepter que moi, ton petit serviteur,
je te loue et te dise et redise doucement :
« Réjouis-toi, Marie, comblée de grâces. »

Saint Ephrem (v.306-373)

S’il te plaît, Vierge Marie

Demande à Jésus de m’apprendre
À faire un beau silence comme toi.

S’il te plaît, Vierge Marie

Demande à Jésus de m’apprendre
À écouter sa Parole comme toi.

S’il te plaît, Vierge Marie

Demande au Saint-Esprit de m’apprendre
À garder la Parole de Jésus 
En mon cœur comme toi.

S’il te plaît, Vierge Marie

Demande à Jésus de m’apprendre à dire  »oui »
De tout mon cœur comme toi.

S’il te plaît, Vierge Marie

 Prie pour nous le Seigneur Jésus.
Il t’écoute puisque tu es sa maman
Et que nous sommes, nous aussi, tes enfants.

Alléluia. Amen

Françoise DESTANG

close

Abonnez vous
à la Newsletter de l'UPSF
en complétant ce formulaire

close

Abonnez vous
à la Newsletter de l'UPSF
en complétant ce formulaire